La CEDH valide l'arrêt des soins pour Vincent Lambert

Lundi, 8 Juin 2015

Vendredi 5 juin 2015, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a rendu un jugement concernant l'arrêt des soins de Vincent Lambert, un homme plongé dans un coma végétatif depuis 2008. La décision était très attendue car de nombreuses personnes se trouvent dans une situation similaire.

La CEDH a estimé le 5 juin 2015 que l'arrêt des soins prodigués au français Vincent Lambert, plongé dans un coma végétatif depuis un accident de la route en 2008, ne violait pas l'article 2 "Droit à la vie" de la Convention européenne des droits de l'homme, étant donné que son état est jugé incurable et sans possibilité d'amélioration. Elle a également considéré que la décision du Conseil d'État français avait été mesurée et prise en totale concertation avec des experts. Elle a rappelé que les volontés du patient sont les seules valables, et que même en l'absence d'acte écrit de la part de M. Lambert, les témoignages de son épouse et de ses frères et soeurs apparaissent comme suffisamment crédibles pour valider l'arrêt des soins.

Ce jugement a également été l'occasion pour la CEDH de souligner la diversité des situations législatives nationales en ce qui concerne la fin de vie, ce qui rendait la décision d'autant plus délicate à prendre.

Pays: 

Union Européenne

Thématiques: