L'Aquarius met une nouvelle fois l'Europe face à ses responsabilités

Jeudi, 30 Août 2018

L'Europe s'est divisée, une fois encore, sur la répartition des 141 migrants débarqués mercredi 15 août 2018 au port de La Valette (Malte). Seuls cinq pays se sont dits prêts à les accueillir : la France, l'Allemagne, le Luxembourg, le Portugal et l'Espagne.

Le 10 août 2018, le navire Aquarius, affreté par SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières (MSF), a secouru au large des côtes libyennes 141 personnes principalement originaires de Somalie et d'Érythrée, dont la moitié de mineurs et plus d'un tiers de femmes. Après avoir refusé de prime abord d'accueillir le navire dans ses ports, le laissant ainsi plusieurs jours en pleine mer, Malte a finalement fait entrer l'Aquarius au port de La Valette mercredi 15 août 2018.

Cinq pays européens ont annoncé qu'ils accueilleraient les 141 migrants de l'Aquarius et les 114 autres arrivés trois jours avant à bord d'un bateau de patrouille maltais. La France et l'Espagne devraient accueillir 60 personnes, l'Allemagne 50, le Portugal 30 et le Luxembourg 5. Les autres resteront à Malte. Le gouvernement italien, quant à lui, a catégoriquement refusé d'ouvrir les portes de son territoire.

Le travail de répartition est entre les mains de l'OFPRA, l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides, et de ses homologues européens. Une dizaine d'officiers de cet organisme est arrivée jeudi 16 août 2018 à Malte pour entamer les entretiens avec les migrants afin de déterminer ceux qui sont susceptibles d'obtenir le droit d'asile. Ces missions sont conçues dans une "volonté d'illustrer les dispositifs de solidarité européenne" selon les mots de Pascal Brice, le directeur général de l'OFPRA.

Amnesty International rappelle cependant que 720 personnes sont mortes en juin et juillet 2018 lorsque les navires des ONG étaient pour la plupart absents du secteur. SOS Méditerranée estime pour sa part que plus de 15 000 personnes sont mortes noyées en quatre ans en Méditerranée, en tentant la traversée sur des embarcations de fortune.

Pays: 

Union Européenne