départ réfugiés

Les 5 urgences européennes en matière de migration

Vendredi, 23 Mars 2018

L'agence de l'Union européenne pour les droits fondamentaux (FRA) a publié un rapport de deux années d'observation des politiques européennes en matière de migration. En ressortent cinq enjeux majeurs qu'il est urgent de traiter.

POUR LA SOLIDARITÉ-PLS s'attache régulièrement à rendre compte des enjeux européens en matière de protection des droits fondamentaux, et cela concerne souvent des problématiques migratoires. Les difficultés sont nombreuses et variées pour les politicien.ne.s, ce qui se traduit par une incohérence européenne en matière de politique européenne, où aucun accord ne parvient à être atteint. Mais la FRA dresse une liste de cinq points, correspondant à cinq tématiques politiques, sur lesquelles il est urgent d'agir pour garantir la protection des droits fondamentaux aux personnes migrantes. Puisque la récente diminution du nombre de demandeur.se.s d'asile en Europe ne signifie pas l'apaisement des préoccupations, voici les cinq principaux problèmes cités dans le rapport :

  • Une gestion stricte des frontières, qui comporte des contrôles violents et un obstacle à la protection des demandeur.se.s d'asile.
  • Des conditions de vie inadéquates dans les centres d'accueil, notamment pour les femmes, les enfants ou les minorités.
  • Des procédures d'asile restrictives, dûes au déficit de temps et de moyens pour traiter efficacement des demandes.
  • La vulnérabilité persistante des enfants non-accompagnés, au niveau national ou européen comme le montrait un récent article de PLS. Ils sont alors exposés à des procédures beaucoup trop restrictives et ne garantissant pas efficacement leur intégration.
  • Le placement des migrant.e.s en rétention, notamment dans les zones les plus concernées par l'arrivée des réfugié.e.s. Un processus encore plus accentué avec le recours quasi-automatique aux renvois dits "Dublin".

Plus globalement, la situation de certains pays mérite plus d'attention et de soutien de la part de l'Union européenne, puisque des États comme l'Italie, la Grèce ou la Hongrie sont exposés de manière bien plus signficative que le reste de l'Europe aux problématiques migratoires. Un état des lieux pays par pays a également été réalisé par la FRA et est disponible sur leur site.