Guy Verhofstadt

Les libéraux européens prennent du poids à la veille des élections !

Mercredi, 13 Février 2019

Le week-end du 9 février 2019 à Berlin, le parti de l’Alliance des Libéraux et des Démocrates (ALDE) a accueilli de nouveaux membres. Cette rencontre au sein de la capitale allemande a été l’occasion de préparer les élections européennes.

Le parti libéral européen a le vent en poupe à l’heure où les divisions politiques se creusent des deux côtés de l’échiquier politique.

Trois partis ont rejoint les rangs de la famille libérale. Le parti islandais Viðreisn qui soutient l’adhésion de l’Islande à l’Union européenne, Più Europa un parti politique italien et Bright Arménia.

L’ALDE n’a jamais caché sa volonté de recruter La République En Marche ! et Emmanuel Macron au sein de ses rangs. Et pour cause puisque le parti libéral n’appliquera pas le système du Spitzenkandidat (système qui détermine un.e candidat.e au poste de Président.e de la Commission en cas de victoire aux élections) pour ne pas froisser le président français et son parti qui s’y sont opposés. L’ALDE présentera donc une « équipe Europe » composée de plusieurs têtes de liste du parti.

La rencontre devait également permettre de dégager des têtes de liste pour les élections européennes, cet impératif a cependant été reporté. 

S’il est plus difficile de faire campagne sans un Spitzenkandidat, l’ALDE espère surfer sur la vague libérale européenne incarnée par Emmanuel Macron pour renforcer sa place au sein du Parlement européen.