L'Espagne créé une loi de "sécurité citoyenne"

Vendredi, 3 Juillet 2015

Une nouvelle loi entrée en vigueur le 1er juillet en Espagne fait l'unanimité contre elle. En cause : une limitation de l'expression des nouveaux mouvements sociaux par des amendes au montant dissuasif. 

L'Espagne a connu des mouvements sociaux de grande ampleur lors de la mise en place des politiques d'austérité. Bien que la plupart des manifestations soient restées pacifiques, le gouvernement espagnol vient de voter une loi de "sécurité citoyenne", qui élargit les prérogatives des agents de police en leur permettant de délivrer de fortes amendes aux manifestants ou en interdisant de "perturber la sécurité" devant le Parlement.

Les opposants critiquent cette loi, car elle est très floue, composée de concepts juridiques très abstraits ou mal définis, laissant ainsi une marge d'appréciation très large aux forces de l'ordre. Les leaders de mouvements sociaux tels que Greenpeace ou les Femen jugent ces mesures liberticides et contraires à la démocratie.

Pays: 

Espagne