Tribune Macron

Pour une renaissance européenne : quelles propositions ?

Mercredi, 6 Mars 2019

Le 4 mars 2019 une tribune « Pour une renaissance européenne » tenue par le Président français Emmanuel Macron l'a lancé dans la course aux élections européennes.

À travers cette tribune Emmanuel Macron propose une série de mesures pour l’avenir européen. Sa tribune s’articule autour de trois thèmes (liberté, protection et progrès) déclinés en plusieurs points.

Le thème de la protection a particulièrement été mis en avant dans un contexte où les partis populistes sont plébiscités et où la question des réfugié.e.s et des frontières est un terrain politique fertile. C’est pourquoi selon le Président français, il est temps de « remettre à plat l’espace Schengen ». À la suite de la crise migratoire les contrôles aux frontières ont été provisoirement rétablis, remettant en question la politique commune concernant les frontières intérieures.

Par ailleurs, l’opposition du groupe de Visegrad à la réforme du règlement de Dublin bloque la politique migratoire européenne. Des solutions devront être proposées par les futur.e.s dirigeant.e.s européen.ne.s.

Quant au volet social, Emmanuel Macron reste relativement vague dans une période où l’Europe sociale a pourtant besoin d’être approfondie. Il propose un bouclier social pour que chaque travailleur.euse touche une rémunération identique sur le même lieu de travail. S’il évoque un salaire minimum européen, il ne rappelle pas la nécessité de l’application du Socle européen des droits sociaux (SEDS).

Ses intentions européennes sont ainsi beaucoup moins ambitieuses que celles qu’il avait présentées lors de son discours à la Sorbonne en 2017. S’il a déclaré que nous nous situons au « moment de la Renaissance européenne », ses propositions semblent loin de représenter un changement profond dont l’Union européenne a pourtant crucialement besoin.