Un collectif de citoyens visite les Centres de rétention administrative

Mardi, 30 Juin 2015

L'accès aux Centres de rétention administrative, où les étrangers en situation irrégulière sont enfermés est quasi-interdit aux journalistes. Un collectif de citoyens a décidé d'aller visiter les migrants pour témoigner de leurs conditions de vie. 

Il règne une véritable opacité sur le fonctionnement des Centres de rétention administrative où les migrants sans-papiers sont retenus. Les journalistes ne sont pas officiellement interdits dans leurs enceintes mais leur accès reste à la discrétion de l'administration pénitentiaire. Il existe donc peu de ressources sur ces centres. Un collectif de citoyens a décidé, en appelant depuis des cabines téléphoniques, d'aller visiter ces migrants au Centre de rétention administrative de Paris-Vincennes, et de faire des comptes-rendus de leurs visites, où ils témoignent ainsi, du non-respect de certains droits des personnes emprisonnées et sur leurs difficiles conditions de vie.