La Hongrie agite l'Europe autour de la question de la peine de mort

Wednesday, 20 May 2015

A l'occasion d'un débat sur la situation en Hongrie qui a eu lieu le 19 mai 2015 au Parlement européen à Strasbourg, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a estimé qu'il fallait ouvrir les discussions sur l'abolition de la peine de mort. La présidence lettonne du Conseil de l'Europe a refusé d'entrer dans la polémique. 

La situation de la liberté d'expression en Hongrie inquiète les observateurs européens et les déclarations du Premier ministre, Viktor Orban, mettent les représentants des institutions européennes dans l'embarras. Suite à ses propos sur la peine de mort, un débat a été organisé sur la Hongrie le 19 mai 2015 à Strasbourg. Il avait en effet expliqué que les crimes n'étaient pas punis assez sévèrement en Europe. Orban a justifié ses propos par la nécessité de respecter la liberté d'expression.

La présidence lettone du Conseil de l'Europe a refusé de participer au débat, en raison de l'absence de position du Conseil sur cette question. Les eurodéputé-e-s se sont montrés furieux que le Conseil ne s'implique pas davantage dans la défense des droits fondamentaux.

Country: 

Hungary

Thematics: